Bien couper son tissu

Tout d’abord, LA paire de ciseaux. Il ne faut pas hésiter sur l’investissement d’une bonne paire de ciseaux de couturière, avec de longues lames. Et cette paire ne vous servira qu’à couper du tissu, et on insiste bien là dessus il ne faut surtout pas couper du papier avec car cela les abîmera ! 

Le réflexe quand on découpe c’est de prendre le tissu dans les mains pour être plus à l’aise. Mais il faut bien poser son tissu à plat et quand vous découpez il faut que votre lame soit toujours en contact avec la table sur laquelle vous découpez et jamais en l’air. 

Lorsque vous découpez votre tissu avec votre patron vous devez toujours découper dans le même sens. Si vous commencez à couper dans le sens des aiguilles d’une montre continuez même si pour une question d’aisance on aurait tendance à découper parfois dans l’autre sens. Mais cette technique évite un décalage de quelques millimètres voir centimètres.

Le tissu a toujours un sens, et pour poser vos patrons dessus il est important de le connaître. Le droit fil (indiqué sur les patrons) est parallèle à la lisière de votre tissu. En étant toujours alignée à celle-ci vous serez toujours droite.
Petites explications:

COMMENT EST FABRIQUÉ LE TISSU ?

Pour comprendre dans quel sens prendre le tissu et découper le patron, il faut savoir comment le tissu est fabriqué.

Le tissu se définit comme l’assemblage de fibres et de fils tissés, avec le fil de trame et le fil de chaîne, qui en s’entrecroisant forment le tissu.

On distingue le sens du tissu par 3 sens principaux :

– Le droit fil (appelé également chaîne)
– La trame (appelé aussi contrefil)
– Le biais.

Il faut donc impérativement connaître les différents sens, afin de toujours savoir comment bien placer le tissu lors de la réalisation d’un patron.

LE DROIT FIL OU LA CHAÎNE

On entend par droit fil ou chaîne, l’ensemble des fils qui sont placés côte à côte, et qui ont la même longueur que le tissu.

Les fils du droit-fil sont de même longueur que le tissu et sont parallèles (ils sont placés les uns à côtés des autres). Ils sont très solides et peu élastiques, c’est la raison pour laquelle on coupera très souvent les vêtements dans le droit fil. Sur l’extrémité d’un tissu, on retrouve plusieurs fils de chaîne formant la lisière.  Ils sont plus épais et plus rapprochés que les autres fils afin de rendre le tissu plus résistant.


LA TRAME OU LE CONTREFIL

Les fils de trame (ou contrefil) sont perpendiculaires aux fils de chaîne et à la lisière. Ils  s’entrecroisent également entre eux. Ils sont moins solides que les précédents et sont légèrement « élastiques ».


LISIÈRE

Sur l’extrémité d’un tissu on retrouve plusieurs fils de chaîne formant la lisière.  Ils sont plus épais et plus rapprochés que les autres fils afin que de rendre le tissu plus résistant.


LE BIAIS

Il s’agit d’un ligne diagonale « imaginaire » obtenue en pliant le tissu à 45° par rapport au droit fil.  Cela signifie qu’il faut plier le tissu en diagonale afin que le droit fil soit parallèle à la trame (contrefil).

En pliant le tissu de cette manière, il devient plus élastique, plus extensible. Pour certains vêtements, il sera nécessaire de les couper dans le biais afin d’avoir un rendu différent, mais obtenir aussi plus de fluidité, de souplesse, etc…


LAIZE DU TISSU (LARGEUR)

Vous trouverez des tissus de largeurs différentes. En couture, la largeur du tissu est appelée « laize du tissu ».

Très souvent, elle sera de plus ou moins 1,50m . Vous pouvez toutefois trouver des tissus de largeurs différentes de 1,70m, 1,80m ou de 90cm.

Préparer son tissu

On ne le dira jamais assez mais, oui, il faut laver son tissu avant de l’utiliser ou au moins, le faire tremper.

Pour vous éviter les mauvaises surprises, il est donc indispensable d’adopter cet automatisme : je lave mon nouveau tissu dès qu’il arrive chez moi, je le repasse et ENSUITE je commence à le coudre !  


Pourquoi ?

  • D’abord, le tissu peut rétrécir, surtout si c’est du coton, il vaut mieux que le coupon rétrécisse plutôt que la cousette. La plupart des tissus rétrécit de 5 à 8 % en moyenne après le 1er lavage, ce qui fait que les dimensions une fois l’ouvrage terminé peuvent varier d’autant ! 
  • Les couleurs de certains tissus ne sont pas fixée, il vaut donc mieux s’occuper de ça en premier.
  • En lavant son tissu, on découvre sa vraie texture, beaucoup de tissus sont traités pour avoir un bel apprêt, une belle tenue en magasin. Il est primordial d’enlever cet apprêt.

Au niveau du lavage, c’est simple : si vous imaginez un top dans un joli tissu et que le top sera lavé à 30° ou 40° par la suite et bien, le tissu, on le laves à 30° ou 40°. Concrètement, on applique au tissu ce qu’on lui apportera en tant que vêtement fini ( et c’est valable également pour le sèche-linge ).

Si vous souhaitez d’autres idées d’articles n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous pour nous donner des idées sur ce qui pourrait vous intéresser !